Les shampoings secs Colab

Le shampoing sec, c’est un peu l’arme secrète que toutes les filles (ou presque) pressées (ou flemmardes) possèdent. C’est le produit trop pratique pour avoir les cheveux propres, frais et pleins de volume sans avoir besoin de passer par la case « douche ». Mais trouver un bon shampoing sec n’est pas chose facile, tous ne se valent pas, bien loin de là d’ailleurs. Alors que vaut le shampoing sec Colab ? Est-il si différent des autres ?

Lorsque j’ai découvert le shampoing sec, j’en suis restée bouche bée. En mode « Mais c’est trop géniaaaaal ce truc ». Et il est vrai que c’est un produit sacrément pratique. Mais au fil des utilisations, et ce peu importe la marque, je trouvais toujours un point négatif : les résidus blancs. Parce que oui, c’est chouette d’avoir les racines propres en deux minutes, de pouvoir rafraichir sa frange lorsqu’on ne veut pas se laver les cheveux tous les jours. 

Mais il n’est pas toujours évident de faire disparaitre les résidus de poudre blanche qui peuvent rester sur les racines. Et hors de question de se balader avec.

colab-dry-shampoo-rio.jpg

C’est là que débarquent les Shampoings secs Colab. Développés par la mannequin et youtubeuse Ruth Crilly, ces shampooings secs sont…invisibles. Selon la marque, fini les traces de poudres blanches disgracieuses. Est-ce vrai ? 

Et bien oui. Quelques coups de spray et on est bien loin de la grosse marque de poudre blanche habituelle. Avec la version Mocano ne voit tout simplement rien. 

colab-dry-shampoo-monaco.jpg

Avec deux petits bémols tout de même.

Avec la version Rio, le produit n'est pas complètement invisible. Si vous avez la main lourde, vous aurez tout de même un voile gris sur les racines de vos cheveux qu’il vous faudra faire disparaître. 

Deuxième point, si les 200ml sont très abordables et coûtent moins de 5 euros, je trouve qu'ils se vident un peu trop vite à mon goût. (Ou alors j'en mets trop, me direz-vous. Pas impossible non plus...) 

Malgré ces deux petits points négatifs (mais vraiment riquiquis hein), le parfum Monaco est de loin mon shampoing sec préféré. 

colab-dry-shampoo-01.jpg

La marque propose six odeurs différentes : Monaco, London, New York, Paris, Rio et Tokyo. J’ai testé la version Rio qui a des notes fruitées d’ananas, de papaye et de cassis et la version Monaco : Néroli, ambre et citron. Cette dernière est de loin ma préférée ! 

Deux gammes de shampoings secs sont disponibles :  la version classique et une version spéciale « Volume » et en deux tailles : 200ml et 50ml.  la version 50ml sera parfaite pour partir en voyage ou en week-end. 

 

Où ? 

Sur feelunique.com

 

Combien ? 

4,90€ les 200ml 

2,90€ les 50ml 

 

 

Déposer un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération.